20/10/22

La Roma, la Ferrari discrète et atypique

Clélia Auteur :  
Temps de lecture : 5 min
Catégorie de l'article : Le Magazine
Partagez cet article :

La marque au cheval cabré a présenté la Ferrari Roma en 2019 au stade Stadio dei Marmi en Italie. Ce coupé est vu comme une version ultra moderne des Grand Tourisme des années 60 comme la 250 GTB. Bien que conforme au design de la marque italienne, la Ferrari Roma a été conçue dans des formes similaires à celles de l’Aston Martin DB11. Premier modèle présenté sans les traditionnels écussons jaunes sur les ailes avant, la Roma s’adresse aux amateurs de Grand Tourisme élégantes et discrètes.

La Roma est une coupée 2+2 car elle se compose de deux places avant et de deux places d’appoint à l’arrière. Ferrari a repris la base de la Portofino en affinant les lignes pour un rendu plus épuré et moins radical, reflétant le charme de la ville de Rome. Il faut se méfier des apparences avec la Roma qui exprime un look discret et élégant renfermant des capacités colossales. La marque assure également avec ce modèle une tenue de route inégalable, sur tout type de sol, et des performances à en couper le souffle !

Elle est capable de libérer 620 chevaux avec son V8 de 3,9 litres bi-turbo – le même que sur la GTC 4 Lusso T. Le moteur développe au maximum 760 Nm de couple de 3 000 à 5 750 tr/min. Il a même remporté le prix du « meilleur moteur » dans la catégorie « moteur international de l’année » chaque année de 2016 à 2019. La visibilité est bonne et on se sent à sa place derrière ce nouveau volant italien. La Roma est joueuse et amusante à conduire avec un système de contrôle actif qui permet à la voiture une dérive légère et contrôlée. Sa boîte de vitesse au double embrayage et aux 8 rapports laisse échapper un bruit sec très agréable à chaque passage de vitesse. La Roma couvre le 0 à 100 km/h en 3,4 secondes, et une vitesse de pointe à 320 km/h ce qui est monstrueux pour une GT de ce type.

Côté design extérieur, le capot a été allongé avec des bords d’aile relevés pour définir son caractère. Elle a également été équipée d’un aileron mobile intégré directement à la carrosserie sur la lunette arrière, qui peut être réglé sur 3 modes de fonctionnement différents. On peut observer une calandre perforée sur toute la largeur de l’avant du véhicule, reliant ainsi linéairement les deux projecteurs à bandes LED. La marque a décidé d’abandonner les fameux feux ronds très représentatifs de la « féfé » par excellence.

À l’intérieur, on retrouve une instrumentation assez technologique full digitale recevant un écran tactile de 21 cm pour la navigation et l’info-divertissement, accompagné d’un petit écran se trouvant devant le passager. On peut retrouver sur le volant un sélecteur à 5 positions permettant de choisir entre le mode wet, comfort, sport, race, ou ESC- off, qui influeront sur la maniabilité et l’adhérence de la voiture. La fonction « route bosselée » permettra une meilleure gestion des amortisseurs dans le mode confort. Ne cherchez pas le bouton rouge « Start Engine » : la marque a opté cette fois pour un sélecteur un peu plus discret et une commande tactile au bas du volant pour démarrer les 8 cylindres. Côté gadget, la marque a rajouté un petit pavé tactile sur le volant pour pouvoir naviguer sur les écrans comme sur un smartphone. Au niveau des cuirs, on peut y retrouver une sellerie luxueuse et vintage style « années 90 » à la fois.

Malgré ses 620 ch, la Roma ne donne pas la sonorité d’échappement attendue à cause du filtre à particules permettant une limitation des émissions. Ce silence lui donne tout de même un charme de Grand Tourisme taillé pour la vie quotidienne luxueuse. Elle a effectivement fait ses preuves en ville comme sur les grands axes et manifeste un grand confort et une fluidité de conduite dans les deux cas.

Il faudra débourser un peu moins de 200 000€ pour ce coupé atypique, couvrant également les frais d’entretien entendus, les pièces et la main d’œuvre, pendant 7 ans. On se laisse séduire par son style classique mais sensuelle, avec des ruptures osées et aux performances tout de même impressionnantes. La Ferrari Roma est exposée à Rome lors des festivités du 150e anniversaire de la déclaration de Rome comme la capitale de l’Italie unie. Le constructeur italien a réussi à toucher un tout nouveau public avec la Roma qui promet les performances et le plaisir de conduire une Ferrari sans son côté tapageur. La maison Maranello annonce qu’elle sera le premier modèle Ferrari de 70% de ses clients.

Sportivement,
L'équipe AR Performance

Clélia
Rédactrice web

"Chez AR Performance, nous croyons que chaque mot compte autant que chaque kilomètre. C'est cette passion qui me pousse avec eux à vous offrir les récits les plus captivants de l'univers automobile."

Partagez cet article :